Réaliser des travaux de rénovation est parfois indispensable pour transformer un logement mal isolé et peu accueillant en un cocon présentant un agréable confort thermique. En France, nombreux sont les foyers ayant besoin de renforcer l’isolation d’une maison, de remplacer un mode de chauffage désuet par un système plus performant ou de faire en sorte d’être plus à leur aise tout en contrôlant mieux leurs dépenses énergétiques.

Cependant, les interventions de ce type s’avèrent souvent coûteuses... Il n’est parfois pas évident de s’engager dans ce type de démarche sans coup de pouce. Afin de faciliter l’accès aux travaux de rénovation énergétique chez les particuliers, l’état met chaque année en place des dispositifs visant à leur apporter un soutien financier.

En ce début de 2020, l’éventail des aides la rénovation énergétique a été réactualisé. Dans ce cadre, les nouvelles modalités d’aide de l’ex-CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) ont été  dévoilées. Voyons de quelle manière cette nouvelle prime va être distribuée dans les ménages français mais également les autres aides qui seront accessibles.

 

MaPrimeRénov’

Succédant au CITE, MaPrimeRénov’ est une aide destinée aux ménages les plus modestes. L’objectif ? Leur permettre de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Versée l’année même de leur réalisation, cette aide gérée par l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat) est valable depuis le 1er janvier 2020. Pour en bénéficier, des conditions de ressources ont été définies (https://www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants/les-conditions-de-ressources/). Elle peut être accordée aussi bien pour la réalisation de travaux que pour l’acquisition d’équipements spécifiques dans les catégories isolation, chauffage, ventilation mais aussi diagnostic et audit énergétique. Le montant de la subvention à laquelle il est possible de prétendre est communiqué avant le démarrage des travaux. Il est fonction du type de travaux et des gains énergétiques réalisés, le tout au regard du niveau de ressources du foyer. Le versement est effectué par virement sur présentation de la facture. Grâce à ce dispositif, vous pouvez faire installer un chauffe-eau solaire individuel, une pompe à chaleur air/eau ou encore réaliser l’isolation thermique par l’extérieur de votre bien sans supporter seul l’intégralité des dépenses engagées.

Les conditions d’accès à cette aide renvoient au fait d’habiter le logement dont vous êtes propriétaire, qu’il ait été construit il y a au moins 2 ans, d’entrer dans les critères de ressources et de faire réaliser les travaux par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les ménages qui ne sont pas éligibles au dispositif MaPrimeRénov’ peuvent continuer de bénéficier du CITE cette année.

 

Habiter Mieux sérénité

Habiter Mieux sérénité est la seconde aide entrant dans le cadre du soutien aux travaux de rénovation énergétique. Pour pouvoir y prétendre, les travaux engagés doivent entraîner un gain énergétique d’au moins 25 %. Cette aide renvoie également à l’accompagnement d’un opérateur conseil qui guide dans les foyers dans le cadre de leur projet de rénovation globale de logement.

 

Habiter Mieux – Copropriété

Cette aide est destinée aux travaux de rénovation des copropriétés dès lors que ces derniers permettent un gain énergétique de 35 % au minimum.

Éco-prêt à taux zéro, aides locales, de la TVA à taux réduit… D’autres possibilités existent ! Mettez-vous vite en relation avec l’agence La Maison Des Travaux d’Annecy pour en savoir plus !